Jump to content

    Qu'est-ce qui lévite et qui attend ?

    Tondys
    By Tondys,

    Les réceptions de l'Empereur sont réputées pour le bon goût du maître de maison. Un goût raffiné qui charme toujours les invités.

    Sauf les Nomades, qui avec quelques camarades pick up, ont décidé de perturber la fête. En effet les pyramides de rochers en chocolat industriel ne sont pas appréciés par Bidouyooo, Klick ni Tonton, qui après avoir essuyé leurs bottes en acier sur les armées Impériales dans les thermes, les jardins et le cirque du Léviathan, ont renversé le calice de Calus. Ceci a provoqué l'ire du gros lard, qui a mobilisé ses bidasses bidons.

    Se divisant en 2 groupes d'intervention experts, l'un chargé de résister à l'appétit abyssal de l'Empereur, l'autre éliminant les minions gardant les psions télépathes, avec une communication sans faille permettant de cibler les ennemis prioritaires, l'escouade a réussi à faire exploser l'armure de Calus, révélant l'électronique sensible permettant de terrasser l'Empereur.

    Avec l'accomplissement du raid Léviathan, le clan des Nomades de Mégara accomplit son premier exploit sur Destiny 2 !



    http://media.comicbook.com/2017/10/emperor-claus-is-the-final-boss-in-leviathan-raid-image-credit-d-1039337.jpg

     

    P.S. : Gros GG à Bidouyooo et à Tonton qui, excités par la perspective de loot, ont oublié de prendre un screen du boss écroulé sur le sol.


    Vous pouvez dormir tranquille

    Tondys
    By Tondys,

    Dans la conférence de rédaction du Daily Nomades

     

    - Perry Whine : « Bon les gars ça va pas, nos ventes sont en baisses, c'est une catastrophe, et qu'on me dise pas que c'est à cause des fêtes de fin d'année. Loïs, tu as quoi ?

    - Loïs Lame : Une enquête sur la mafia Gobeline et l'introduction de la drogue par le gouvernement Nain pour maîtriser les Gnomes de leurs bas quartiers.

    - Perry Whine : Très bien, donc tu feras un sujet sur les fractures du col du fémur des vétérans Orcs à cause des plaques de verglas. Jimmy, je veux des photos de la prochaine soirée de Haris Pilton, elle a encore fait des frasques à la tavernes, il paraîtrait même qu'elle a fricoté avec des humains dernièrement… Brrrrr… Jusqu'où ira-t-elle. Et sinon, où est passé Clark ? Il devait faire les news concernant l'avancée des Nomades ? Quel fainéant celui-là. Trouvez-moi un pigiste pour faire une brève, ils ont clean du contenu.

     

    Édition du 15 Janvier du DAILY NOMADES

     

    En 5ème page, dans un encart coincé entre la mort du dernier Murlock albinos né en captivité et une recette de tartiflette de Dun Morogh :

     

    « DES NOMADES DE RÊVE !

    Après des débuts difficiles mais sympathiques, le vaillant groupe mené par des officiers inconscients a décidé de se lancer, après plusieurs semaines à accumuler de l'expérience en mode normal (retrouvez le dossier spécial « Du Normal dans un Rêve paranormal » dans notre Hors-Série de Décembre consacré au sport de moyen-haut niveau du Dimanche), a réussi a enchaîner les victoires dans le Cauchemar d’Emeraude en mode Héroïque. Après des essais infructueux mais riches en émotions, notre escouade s'est rendue maître des événements grotesques orchestrés par Xavius. Qu'on leur accorde une place au Panthéon des Héros ! »

     

    https://www.youtube.com/watch?v=5dYXZcHQn-U


    Tel le phoenix, ils renaissent de leurs cendres.

    Tondys
    By Tondys,

    Le temps n'a (presque) pas prise sur les Nomades.

    Après une fastidieuse épopée pour s'armer,

    Une escouade s'est lancée dans une ballade

    Afin de purger le rêve de monstres mal léchés

     

    Tout d'abord, Nythendra la Gardienne endormie

    Affalée au milieu de larves grouillantes et d'un sol pourri

    A tenté de repousser les Nomades, vomissant sa corruption

    Sans y parvenir, impuissante devant tant de détermination

     

    Puis l'équipée a rencontré un conseil de dragons

    Et malgré la diplomatie des druides, les a affronté.

    Les gros lézards ayant beau demander pardon

    Les fiers soldats les ont facilement terrassés.

     

    Ce fut alors que le cauchemar prit tout son sens,

    Alors que la plupart voient en les ours des doudous,

    Ursoc n'avait rien de câlin, mais le regard fou.

    Sur son cadavre, maintenant, les Nomades dansent.

    giphy.gif


    Les Nomades d'Albion, le retour !

    Nepher
    By Nepher,
    Quinze années après les épiques moments passés sur les terres de Cornouaille ou d'Avalon, les Nomades d'Albion resurgissent à la recherche d'aventures, de gloire mais surtout franches rigolades.
    Point de retour en arrière et de réinstallation nostalgique de DAoC mais la découverte d'un sympathique d'un jeu en bêta sur lequel nous nous sommes installés depuis quelques temps : Albion Online.
    Un jeu sandbox - pour céder aux termes du marketing qui essaye de nous vendre ça sur chaque jeu depuis dix ans - qui, sous un aspect graphique old-school, revisite pas mal le genre.
    Au programme : du sang, des larmes et de la sueur. Un improbable croisement entre le vénérable Ultima Online et l'incroyablement riche Eve Online qui donne un jeu où se côtoie intelligemment PvE, PvP, craft, housing, et j'en passe.
    Le système du jeu est basé sur la maxime inversée : " L'habit fait le moine ". Les sorts sont liés à l'équipement. Pas de classe, pas de besoin de reroll pour découvrir d'autres aspects du jeu et la possibilité de changer de gameplay en équipant une nouvelle arme ou une nouvelle armure.
    La mécanique de combat ressemble à s'y méprendre à un MOBA et, si elle est déroutante au début, elle commence à prendre tout son sens en équipe en PvP ; où un placement intelligent est une différence clef entre la victoire et un retour humiliant en caleçon.
    Les Nomades d'Albion se sont installés non loin de la sympathique bourgade de Heathenburg pour y acquérir une île et y développer un village. On retrouve, pèle-mêle, sur l'île un forgeron, un menuisier, un tanneur et des gens qui se tapent dessus pour des histoires de poisson pas frais - dans la joie et la bonne humeur.

    10s85c6.png


    Le paisible village Nomades. L'arbre dans lequel Iguane chante est un peu plus au nord.

    Au programme des activités : du craft, de la récolte, des donjons, des sorties PvP et des balades tout nu en forêt (enfin en général nous partons habillé mais nous rentrons tout nu. Le contact avec la nature, l'envie de liberté, les vingt-cinq gars assoiffés de sang croisés au détour d'un bosquet, tout ça).
    Un bel effort de guilde nous a permis d'être quasi-autonome pour la fabrication des diverses armes, armures et autres outils (tout les objets du jeu sont craftés par les joueurs, pas de loot).
    Tout est prêt pour s'amuser, il ne vous reste plus qu'à venir nous rejoindre !

    [Rift] Finric, les Nomades ont su dominer la vague !

    Cabotine
    By Cabotine,

    1443907582-2015-09-27-224328.jpg

     

     

    Après une période estivale calme, Les Nomades de Telara sont revenus tâter du boss et pas le moindre : Finric, le Rhen des hommes requins.

     

    Il nous a fallu depuis notre première rencontre moult essais pour bien sauter par dessus la houle traîtresse de ce requin, sauter sur des plates formes protectrices au bon moment, supporter les vagues aveuglantes et surtout ... savoir que faire du nain bougon aux courtes pattes, oui, le ptit là devant qui baisse la tète en râlant !

     

    Le raid 10 du pallier 1 est désormais bouclé, nous y retournerons sous très peu de temps pour nous préparer dignement au prochain pallier : retour à la Prophétie Dorée.

     

    Bravo à tous ;)


Portal by DevFuse · Based on IP.Board Portal by IPS
×