Jump to content

Traité historique et sociologique: Les Nomades d'Hyboria


Recommended Posts

Si un clan est célèbre pour un sens de l'humour noir très particulier, c’est bien celui des Nomades. Ces Hyboriens sont des mystificateurs de premier ordre, tissant illusion et mensonges pour prendre au piège les proies désignées par leur fantaisie, que ce soit la vie, le sang ou même la liberté de leurs victimes. L'experience, la sagesse et la finesse acquises au fil des siècles ont fait que les Nomades respectent scrupuleusement les marchés, dignes de pactes avec le Diable, passés avec des mortels comme avec des démons, et s'abattent sans pitié sur ceux qui sont incapable d'en payer les termes cachés.

 

Les Nomades se considèrent eux-mêmes comme des tricheurs légendaires. Ils s’appuient sur une tradition de tromperie héritée des Setites . Un Nomade est un convive ou un partenaire très dangereux. Et Ces démons parient et commercent depuis très longtemps.

 

Les Nomades d'Hyboria sont des nomades, et n’ont cure de s'installer durablement dans un refuge ou dans la structure de la ville. Même ceux qui ont décidé de rester dans une ville établissent et abandonnent leurs refuges quand l'humeur les en prend, s'installant où il leur plaît, faisant selon leur bon vouloir et déménagent lorsque l'ennui les guette. Cette habitude enrage les puissants du monde entier, qui y voient du mépris pour les règles de l'hospitalité. Cependant, rares sont ceux qui punissent les fautifs : c'est une perte de temps que de donner la chasse à des courants d'air.

 

Naturellement, les dirigeants de nombreuses villes ne souhaitent pas laisser ces mystificateurs libres d'agir dans leur domaine. Le code de l'honneur excentrique des Nomades est peut-être puissant, mais coïncide rarement avec la définition du terme qu’ont les autres Hyboriens. Un Nomade peut reprendre sa parole quand il le souhaite, sauf s'il a craché dans sa paume avant la poignée de main concluant le marché. Il défendra sa "Bonne Foi" avec force ; la mettre en doute sera jugé comme calomnie. Il prendra facilement la défense d'un autre membre du clan, un Nomade peut en tromper un autre, mais ceci est un privilège du clan. Les étrangers ne sont pas autorisés à faire de même. Ils ne trichent ou ne volent pas d'autre membres du clan, mais n'ont pas de compassions pour les étrangers. L'amitié est une valeur très haute, et ils iront toujours à l'aide de ceux qu'ils considèrent leurs "Frères". Les Nomades considèrent leur honneur personnel et celui de leur clan vraiment sérieusement, et cela est l'une de leurs possessions les plus estimées.

 

La chose la plus inquiétante à propos du clan des Nomades est qu'ils auraient réussi à survivre durant des siècles en Stygie, là où la plupart des étrangers étaient traqués et détruits par les terribles Stygiens. Aucun autre Hyborien ne sait précisément comment, mais aujourd'hui un début d'explication semble apparaître. Des rumeurs venant d'Aquilonnie se propagent en Cimérie, parlant de l'éveil de choses anciennes, d'anciens Nomades, si les rumeurs disent vrai, auraient des pouvoirs mystiques terrifiants. Autre sujet chuchoté lors des veillées, personne ne saurait dire quand leur interminable voyage a commencé.

 

Les Nomades vont où bon leur semble et font affaire avec qui ils veulent Les Anciens du clan particulièrement ceux qui se trouvent en Stygie, considèrent les guildes au sens propre du terme au mieux comme des sociétés éphémères, des institutions creuses où les sédentaires paranoïaques peuvent se rassembler et s'assurer les uns aux autres qu'ils sont bien les plus hauts dans la chaîne alimentaire. Les plus jeunes rejettent l'idée même de donner à un étranger ne serait-ce qu'une parcelle d’autorité sur eux. La plupart des Nomades considèrent la promesse de liberté des Cimériens et l'offre de protection des Aquiloniens comme des appâts dans un piège, et les déclinent plus ou moins poliment.

Link to post
Share on other sites

La porte vola en éclats sous l'impact de la botte ferrée projetant une volée d'échardes de bois à travers la salle commune de l'auberge.

Aussitôt les conversations cessèrent et tous les regards se portèrent vers l'entrée obscure où se dessinait une silhouette drapée dans une longue cape de voyage. Le vent s'engouffra dans la pièce, et l'orage sembla redoubler de puissance lorsqu'un éclair déchira les cieux laissant apparaitre pendant un court instant l'image statique d'un puissant guerrier solidement armé qui dévisageait chaque habitué des ses yeux inquiétants. Durant le court flash, plusieurs autres formes humaines étaient apparues immobiles sous la pluie derrière lui.

Un jeune soldat aquilonien porta alors lentement sa main sur la garde de son glaive mais son compagnon, un vieux légionnaire, qui avait vu plusieurs campagnes avec le roi Conan, porta d'un geste rapide mais précis sa main sur le poignet de son compagnon pour le bloquer.

Les dents serrées, il murmura lentement :

- Ne fais aucun geste hostile, n'y pense même pas...

L'autre répondit en retour à voix basse,

- Ils ne sont que quelques uns on peut se les faire.

Toujours les dents serrées et immobiles, le vieux rétorqua :

- Non, on ne pourra pas et tu seras mort avant d'avoir retiré ton arme de son fourreau.

- Mais...

- Il n'y a pas de mais !

- Qui sont-ils ? demanda le jeune en remettant ses deux mains bien en vue.

Impassible, le géant à l'entrée avait noté l'intervention du soldat expérimenté mais n'en laissa rien paraître.

Le vieux soupira de soulagement et répondit.

- On ne les connait pas bien, ils voyagent a travers le monde, ce sont les descendants d'anciens soldats, d'anciens mercenaires.

On les appelle les NOMADES.

 

L'évocation de ce simple nom fit blanchir le jeune légionnaire et au même moment un nouvel éclair déchira le ciel. L'encadrement de la porte était désormais vide.

 

Le vieux soldat déclara à l'attention de son jeune ami :

- C'est bon, ils sont partis.

- Mais que voulaient t ils?

- Ils devaient chercher quelqu'un ...

- Mais qui ?

- Je ne sais pas mais une chose et sure... une nouvelle âme va bientôt rejoindre les Dieux.

 

 

Glas Glas Glas sur vous tous, Mort sur les vivants !

Dans la nuit nous venons et trouverons nos proies

Car nous sommes ... LES NOMADES !

 

NOMADES D'HYBORIA.

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...